0

Délaissant….

Posted by nohantvic on 21/05/2018 in Divers |

« Elizabeth II ou l’humour souverain »Stephen Clarke

En bonne Anglaise qui se respecte, Elizabeth II n’est pas dénuée d’humour. Derrière la froideur du protocole se cache une femme pleine d’esprit, comme en témoignent ces authentiques anecdotes, citations et observations ici rassemblées, que n’auraient pas reniées ses compatriotes les Monty Python !
Parmi ses coups d’éclat, on retiendra le jour où, ayant proposé au prince héritier d’Arabie Saoudite (pays où les femmes n’avaient pas le droit de conduire) une visite guidée de son domaine écossais, elle s’installa elle-même au volant de son Land Rover et roula à tombeau ouvert tandis que son passager la suppliait de ralentir…
D’hier à aujourd’hui, des cérémonies officielles aux farces jouées à ses petits-fils.

Ce petit livre réussit l’exploit d’une part de nous livrer des détails parfois intimes sur la vie de la Reine d’Angleterre sans que nous ayons l’impression d’être des voyeurs ou de regarder par le trou de la serrure et, d’autre par,t d’être très drôle et les livres drôles sont plutôt rares comme chacun le sait…

Je ne citerai que « le code sac à main »,ou la fois ou la reine a failli être tuée par son service de sécurité alors que elle se promenait le soir dans son parc et disant au représentant du service en question: »dorénavant à chaque fois que je sortirai,je vous téléphonerai… »ou encore la fois ou blessée par un oiseau,et son garde du corps l’ayant crue blessée par balles et s’étant mis frénétiquement à lui faire du bouche à bouche,elle a dit »cela nous a permis de nous connaitre plus intimement.. »

Si vous voulez passer un moment distrayant,sans prétention,n’hésitez pas…

Dans la valise vacances…

On va finir par la remplir….

0

Simple et efficace….

Posted by nohantvic on 21/05/2018 in Divers |

 « Medocs sur ordonnance » de Jean Pierre Alaux : a quelques pas du Fort-Médoc, non loin des berges de la Gironde, le cadavre non identifié d’une femme est découvert au matin, un tire-bouchon planté dans la nuque. Alors qu’il s’apprêtait à passer un été paisible dans sa maison ombragée de Grangebelle, Benjamin Cooker se retrouve plongé dans une histoire sordide où, bien malgré lui, ses talents d’œnologue sont mis à contribution. Dans la touffeur de l’été girondin, accompagné de son assistant Virgile Lanssien et de sa responsable de laboratoire Alexandrine de la Palussière, il va mener une enquête qui le conduira à fréquenter d’étranges personnages : un patron de presse hâbleur et arrogant, une galeriste parisienne férue d’ésotérisme, un universitaire complexé qui rase les murs, un marabout africain réfugié dans les ruelles bordelaises du quartier Saint-Michel, une vieille fille aigrie au destin contrarié. Que se cache-t-il à la Clinique des Engoulevents, un établissement spécialisé dans la désintoxication alcoolique que dirige le Dr René Charleville, médecin affairiste et un brin cynique ?

Pour les amateurs de vins et de cette très belle région, ce livre nous donne envie de retourner dans la Gironde … On passe deux heures sans trop réfléchir. Sympathique et agréable.

L’auteur ne réussit jamais aussi bien dans cette déjà longue série,26 tomes, c’est le tome numéro 20, que lorsqu’il aborde des régions qu’il connait bien. Apparemment le sud-ouest en général lui réussit fort bien. Un bon polar médocain qui se laisse lire cul sec.

A mettre dans sa valise de vacances sans hésiter…

 

0

Rions….

Posted by nohantvic on 20/05/2018 in Divers |

« Ta tante a tué »de Pat Mac Gerr : elles sont sept. Comme les plaies d’Egypte et les péchés capitaux. Elles sont sept et dans son genre chacune des sœurs Martin est une calamité. Il y a Tessie, vieille fille irrécupérable, et Edith, alcoolique invétérée ; Agnés, mégère mal embauchée, et Molly, vierge effarouchée ; Doris, pulpeuse nymphomane, et Judy, croqueuse de diamants. Et sur ce joli monde règne Clara , souveraine absolue, tissant les fils de la gigantesque toile ou elle entortille ses sœurs. Pour l’une elle déniche un fiancé. Pour l’autre un mari. Pour la troisième elle rafistole une union chancelante…Bref, elle attise le feu. Jusqu’à ce que la marmite explose…

Un classique du roman policier, on ne sait ni qui est la victime, ni qui a tué…Quelle est celle des sept tantes qui a assassiné le mari de Sally ?J’ai trouvé ce roman très drôle, et les livres drôles c’est plutôt rare…

Ne laissons pas passer celui ci….

0

Fuyez !!!!!

Posted by nohantvic on 20/05/2018 in Divers |

« Du poison dans les veines » d’Alfred Lenglet

j’attendais beaucoup de ce roman policier dans la mesure ou l’auteur est un professionnel toujours en exercice
quelle déception!!!
une intrigue en manque cruel d’originalité:un notable qui n’est pas ce qu’on pensait qu’il était…une femme inspecteur ayant perdu son compagnon mais qui finira par rencontrer quelqu’un..un personnage qu’on devine être l’assassin dés qu’il apparaît dans l’histoire…
des dialogues répétitifs peut être pour pallier au vide de l’histoire:je n’ai plus compté le nombre de fois que le policier demande « votre date de naissance », »ou êtes vous né » par exemple
et surtout,surtout aucune ambiance,aucune atmosphère…
l’anti-Simenon est né…
Fuyez…

0

Re lecture…

Posted by nohantvic on 08/05/2018 in Divers |

de « Au revoir la haut! »de Pierre Lemaitre

A l’occasion de sa sortie en poche,j’ai relu ce roman avec,toujours,autant de plaisir..Rappelons la trame:a travers des faits réels, ce livre dénonce les horreurs de la guerre  violence des combats, souffrance, cruauté, lâcheté …, mais aussi celles de l’après-guerre  douleur, pauvreté, isolement pour les poilus rescapés, et mensonges et profits scandaleux pour d’autres . Mais je retiens surtout une très belle histoire d’amitié entre deux  »gueules cassées » : un brillant dessinateur fantasque  et un sage petit comptable. Ces deux  »laissés-pour-compte » vont  unir leurs talents pour monter la plus incroyable et amorale escroquerie qui soit !

la fin est surprenante…

0

Étonnant…

Posted by nohantvic on 05/05/2018 in Divers |

« le cadavre de Blugate Fields »d’Anne Perry

6 eme enquête de Charlotte et Thomas Pitt sur les 31 ou ils apparaissent.. Ici Thomas Pitt est appelé dans les égouts de Bluegate : on y a retrouvé le corps d’un jeune homme de 17 ans,Arthur,. qui apparemment ferait partie de la high society:il a été violé et noyé, d’abord ds une baignoire, puis jeté dans les égouts… enquête difficile de par la nature du crime mais aussi parce que Pitt devra chercher dans des milieux ou le policier est à peine mieux considéré qu’un domestique..c’est cet affrontement,tendu, inhabituel chez l’auteur,qui fait l’intérêt de ce volume…

0

Ancien roman,nouvelle lecture et re-lecture….

Posted by nohantvic on 05/05/2018 in Divers |

« Pot Bouille » d’Emile Zola

L’action du roman se déroule presque toute entière dans un immeuble parisien, que son propriétaire comme son zélé concierge souhaite conforme aux bonnes mœurs – « Certainement, la moralité de la maison le préoccupait ; il y sentait comme un souffle de choses déshonnêtes qui troublait la nudité froide de la cour, la paix recueillie du vestibule, les belles vertus domestiques des étages ».
L’arrivée d’Octave Mouret va faire tomber le masque et ce sont
les bonnes qui vont  nous révéler les turpitudes de leurs maîtres,  la cour intérieure retentissant de leurs échanges.

A l’instar de Rastignac dans « Le père Goriot »,Octave Mouret pourrait s’exclamer »A nous deux Paris! »

Effectivement Paris est peut être le personnage principal de ce roman avec ses ruelles,ses fiacres,ses commerces qui,grâce à Octave,vont commencer à se moderniser…

Paris habité par cette bourgeoisie du XIXe siècle qui ma passionne notamment ses représentantes féminines qui essaient de vivre et d’être heureuses tant bien que mal…

Je relis Pot-Bouille une fois par an toujours avec autant de bonheur…

0

A lire sans tarder…

Posted by nohantvic on 05/05/2018 in Divers |

« Manhattan Vertigo »de Colin Harrison

C’est à la fois une « histoire » et un polar qui se déroule dans le monde des gens qui n’ont pas de problèmes de fin de mois .
Peu de personnages: un avocat millionnaire collectionneur de cartes anciennes de Manhattan, un milliardaire Iranien ayant obtenu la nationalité US et sa femme de 20 ans de moins que lui.

Ils sont voisins.

Arrive comme un chien dans un jeu de quilles un soldat US originaire du Texas, qui veut revoir la gamine blonde qu’il a aimé quand ils avaient 15 ans ….et qui est aujourd’hui la femme du milliardaire iranien…

Moteur….

Ça tourne…

Et ça se dévore…

Une fois ouvert,je vous défie de le lâcher avant le mot FIN…

Bonne lecture!

0

une decouverte

Posted by nohantvic on 19/02/2018 in Divers |

« Vendredi saint » de Boris Sterling

Des petites cuillères en argent… Au rythme où vont les choses, le commissaire Red Metcalfe, de Scotland Yard, en aura bientôt un service complet. Mais pas question de les sortir pour le thé : ce sont des pièces à conviction. Détail étrange, chacune a été trouvée… dans une bouche. Plus précisément : dans la bouche sans langue d’une victime. De découvertes macabres en fausses pistes, la psychose gagne Londres, amplifiée par les médias. D’autant que Langue d’Argent semble agir au hasard, garnissant son tableau de chasse d’un traiteur, d’un évêque, d’un militaire… Où un poignard pourrait suffire, le psychopathe varie en outre les plaisirs : corde, massue, épée… A quel mobile obéit ce virtuose, dont la folie n’a d’égale que l’habileté ‘ En l’absence totale d’indices, quel détail le trahira ‘ Telles sont les questions posées au commissaire Metcalfe. Pour pénétrer dans le cerveau dément du tueur, il lui faudra user de toutes ses ressources. Y compris les moins avouables…

Ancien reporter, Boris Starling né en 1969, travaille pour une agence spécialisée dans la gestion de crise. Vendredi Saint, son premier roman, devenu une série à succès de la BBC, a été comparé au Silence des agneaux et à Seven. Il a également signé Vipère noire et Vodka 

L’intrigue est haletante mais en plus,en parallèle,l’auteur plante des personnages avec,chacun,leur vie,leurs problèmes…

J’adore…

Me rappelle MacBain

0

a lire d’urgence

Posted by nohantvic on 09/02/2018 in Divers |

« La falaise des fous » de Patrick Grainville

Courbet et Monet viennent chacun à leur tour peindre les falaises d’Etretat
On ne peut imaginer deux hommes plus différents,un Courbet prétentieux,n’ayant aucun doute sur sa supériorité,qui boit,se baigne tout nu et fait les quatre cents coups et un Monet plus léger qui reproche tout de même aux pêcheurs de faire bouger leurs barques alors qu’il veut les peindre….
L’auteur met en scène d’autres peintres,tels Pisarro mais aussi des écrivains :l’enterrement de Victor Hugo est une véritable fresque en mouvement…L’histoire est également présente avec la traversée de Bleriot,l’affaire Dreyfus ou encore la construction de la Tour Eiffel..

Le tout vu par les yeux de Charles dont la vie amoureuse ne manque pas de sel…

Bref,vous l’aurez compris,c’est vertigineux…

Étourdi et heureuse,avec quelques regrets que ce soit déjà fini,voilà mon état d’esprit après que j’ai terminé ce gros pavé….

Allez y,vous ne regretterez pas le voyage….

 

Copyright © 2013-2018 1001livres.fr All rights reserved.
This site is using the MultiBusiness Child-Theme, v3.1.4, on top of
the Parent-Theme Desk Mess Mirrored, v2.5, from BuyNowShop.com