0

Nocturne

Posted by nohantvic on 14/01/2018 in Divers |

« Nocturne » Ed McBain

Une vieille femme gît sur le seuil de son appartement miteux, dans des relents d’urine de chat et de mauvais whisky. On lui a tiré deux balles dans le coeur.
Une blondinette de dix-neuf ans arpente le bitume à minuit, sous la neige. Elle est abordée par trois étudiants BCBG venus se défouler en ville.
Cinq heures plus tard, la jeune prostituée est morte elle aussi.
La nuit, la ville imaginaire d’Isola où Carella et ses collègues du 87e District font leur métier de flic devient un monde horrible et absurde.
Nocturne est le quarante-huitième volet de la série du 87e District. Fan inconditionnelle de McBain j’ai été ravie de  retrouver Steve Carella, Bert Kling,Hawes et Meyer Meyer, ces personnages d’une comédie humaine policière qu’on a parfois comparé à celle de Balzac..Hélas,ici l’enquête est très rapidement,trop rapidement à mon gout,reprise par Ollie Weeks,un personnage secondaire de la série jusqu’à présent…

Et là,je l’avoue,j’ai abandonné…

Si vous n’avez jamais lu McBain,commencez par les premiers,vous ne serez pas déçus…

C’est  McBain qui a introduit le groupe d’enquêteurs alors que jusque là régnaient en maître  Poirot ou Sherlock

 

0

dommage….

Posted by nohantvic on 14/01/2018 in Divers |

« Comme de longs echos » Elena Piacentini

Partout, les monstres sont chez eux… . Vincent Dussart est sûr de son coup. Ce break imposé par sa femme va prendre fin aujourd’hui. Il n’a rien laissé au hasard. Comme toujours. Confiant, il pénètre dans la maison de son épouse. Le silence l’accueille. Il monte les escaliers. Puis un cri déchire l’espace. Ce hurlement, c’est le sien. Branle-bas de combat à la DIPJ de Lille. Un mari en état de choc, une épouse assassinée et leur bébé de quelques mois, introuvable. Les heures qui suivent cette disparition sont cruciales. Le chef de groupe Lazaret et le capitaine Mathilde Sénéchal le savent. Malgré ses propres fêlures, ou peut-être à cause d’elles, Sénéchal n’est jamais aussi brillante que sous la pression de l’urgence. Son équipe s’attend à tout, surtout au pire. À des milliers de kilomètres, un homme tourne en rond dans son salon. L’écran de son ordinateur affiche les premiers éléments de l’affaire. Ce fait divers vient de réveiller de douloureux échos…

Un début prometteur,qui se confirme jusqu’à la page 211(sur 282),impossible de lâcher le livre….mais à partir de là… »Svetlana Eckert s’est absentée de son corps..urne funéraire déposée au pied de la statue d’Osiris… »

Je me suis absentée également,en esprit,du livre:je n’ai rien compris des 70 dernières pages…….

Énorme déception…

Mais lisez le,peut être pourrez vous m’éclairer…

 

0

une curiosité

Posted by nohantvic on 11/01/2018 in Divers |

conseillée par une amie,j’ai lu « un vigile »de Patrice Pluyette

Un vigile, gardien d’une porte de salle de sport d’une entreprise expose ce qu’il fait pour passer le temps tout en s’évertuant à bien faire son travail. Son but : se sentir utile et exister.
On le voit à son travail et dans des circonstances spéciales : arrivent les vacances pour le personnel de l’entreprise, mais pas pour lui. Comment va-t-il gérer la situation? Il s’installe. Il habite à côté de sa porte.
A la dernière page il quitte définitivement la tour.

Original,certes,amusant par moments mais terriblement banal:peut être est ce  l’effet recherché par l’auteur?

Ne laissera pas un souvenir marquant dans ma mémoire livresque…

0

la nuit du carnage

Posted by nohantvic on 26/12/2017 in Divers |

« Les douze enfants de Paris « par Tim Willocks

Août 1572. Un cavalier s’avance aux portes de Paris. Sur sa chemise : la croix de Malte. Mattias Tannhauser, chevalier de l’Ordre, se perd bientôt dans les ruelles putrides, à la recherche de sa femme. Quelle folie a pu conduire Carla, seule et enceinte, à accepter l’invitation au mariage de Marguerite de Valois et d’Henri de Navarre ? Dans cette cité fébrile, déchirée entre protestants et catholiques, où tout indique l’imminence d’un massacre, Mattias est plongé dans un océan d’intrigues et de violences, et ne dispose que de quelques heures pour lui éviter un funeste destin…
Alexandre Dumas et James Ellroy à la fois…
Et Paris,Paris en ébullition,la plus belle ville du monde et un égout à ciel ouvert..
Et au milieu de tout cela Tannhauser affublé d’un curieux équipage: des enfants de tous ages qu’il recueille et agrège à sa suite…
Un grand roman d’aventures,un enchantement…

0

attention:danger…

Posted by nohantvic on 26/12/2017 in Divers |

Oui,danger car il faut être certain d’avoir une après midi devant vous …
Une nuit,je ne le conseille pas car ensuite vous risquez fort de faire des cauchemars en admettant que vous puissiez dormir…
Ce qui est certain c’est que,une fois ouvert,vous ne pourrez plus refermer ce thriller diabolique…

« Désir mortel » de Hans Koppel

Diabolique, non pas grâce à des effets spéciaux, mais par le simple effet d’un grain de sable dans un quotidien, un quotidien banal,la vie ,une femme qui trompe son mari comme cela arrive parfois,mais voilà:l’amant occasionnel n’est pas,lui,loin de la, un homme banal et l’héroïne va vite s’en apercevoir,à ses dépens et aux depens de sa famille…
L’écriture reflète l’histoire:phrases courtes,sans rien de trop,rythme rapide…
A lire sans modération…

0

femme de tete

Posted by nohantvic on 25/12/2017 in Divers |

« Femme de tete » de Hanne-Vibeke Holst

Ceux qui ont vu la série Borgen ne seront pas dépaysés avec  quelque chose de plus que je vous laisse découvrir
Moi qui ne suis pas fan des romans chorale,j’ai plus qu’apprécié celui ci car les « voix »s’emboîtent parfaitement pour reconstituer un puzzle passionnant.

Le personnage principal,Elizabeth Meyer,se heurte à des problèmes humains qui nous amènent à des réflexions très actuelles…

De plus je vous conseille de lire en parallèle du même auteur  « L’Héritière »et « Le Prétendant »,le tout formant une trilogie avec des personnages récurrents,principe cher à Balzac,et,notamment,en fil conducteur en quelque sorte ,le personnage de Charlotte Damgaard à coté de celui d’Elizabeth Meyer

0

dernière enquête à bord du « Titanic »

Posted by nohantvic on 25/12/2017 in Divers |

« Les meurtres du Titanic »de Max Allan Collins

Idée malicieuse que celle d’imaginer qu’il y eut deux meurtres à bord du Titanic avant le naufrage…On retrouve l’ambiance de la traversée,les conversations à table et on visite le bateau depuis les luxueux salons jusqu’aux fumoirs,en passant par les piscines,les cursives,les machines et même les ascenseurs avec leur grooms…Et,astuce suprême,l’enquête est confiée à Jacques Futrelle,écrivain ayant réellement existé et qui a disparu à bord du Titanic…

Sherlock Holmes et Hercule Poirot ne sont pas loin…

0

« désir mortel » de Hans Koppel

Posted by nohantvic on 22/11/2017 in Divers |

Avez vous une après midi devant vous ?
Une nuit,je ne conseille pas car ensuite vous risquez fort de faire des cauchemars en admettant que vous puissiez dormir…
Ce qui est certain c’est que,une fois ouvert,vous ne pourrez plus refermer ce thriller diabolique,faites moi confiance…
Diabolique non pas grâce à des effets spéciaux mais grâce à un grain de sable,un grain de sable dans un quotidien, un quotidien banal après tout ,une femme qui trompe son mari, cela arrive parfois,si ce n’est que, là, son amant occasionnel est tout sauf banal et elle va s’en apercevoir à ses dépens et à ceux de sa famille…

L’écriture aide à faire de ce thriller un page turner redoutable:phrases courtes,sans détails inutiles ,rythme rapide et énergique…

A lire sans modération,un très bon moment à passer…

0

Meprisée…..

Posted by nohantvic on 15/04/2017 in Divers |

Elle fait partie du clan des méprisées….

Comme les  deux Francoise, Bourdin et Bourdon ou encore Juliette Benzoni…

Meprisées? par qui ?les critiques,bien sur,les maîtres à penser,ceux qui jugent, à défaut d’écrire,qui vous disent quoi lire,ce qui est bon pour vous…

Avez vous remarqué?Lorsqu’on demande à une célébrité « Qu’emporteriez vous sur une île déserte? »c’est la plupart du temps Joyce,Proust,Dostoievski…Jamais,au grand jamais un Benzoni par exemple et rarement un Dumas….

Et pourtant… les ventes de ces auteurs battent tous les records,leurs livres sont abîmés à force d’être lus dans les médiathèques et autres bibliothèques et il faut souvent les réserver…

Mystère? Pas tant que cela car elles font également partie d’un autre clan,plus puissant visiblement,celui des adulées…

Des adulées des lecteurs et des lectrices…

Je veux parler de Marie-Bernadette Dupuy dont les six volumes du Moulin du Loup m’enchantent en ce moment…

On se plonge avec délices dans cette formidable saga ;nous sommes fin  XIXe début XXe siécle,des personnages récurrents défilent au fil des pages avec,chacun,leur histoire propre,leurs amours,leurs drames,leur amour de la lecture,ce qui me touche particulièrement mais on assiste aussi à l’évolution de l’industrie de la papeterie,à l’apparition des premières automobiles,aux les débuts du rail ,la préhistoire fait également partie du menu…

Un coté « Les Misérables » avec le policier Dubreuil, »Les gens de Mogador »également, »la famille Boussardel »..

La lecture pour moi c’est un peu comme une armoire aux confitures;j’ouvre,et je choisis le gout du moment,selon mes envies…

C’est ainsi que j’ai également en cours « Confiteor »de Cabré et deux bios formidables de Maupassant et de Simenon ainsi qu’une « Vie quotidienne dans la Comedie Humaine de Balzac »qui me passionne…

Il y aurait des « bonnes »et « mauvaises »lectures ?Bien sur que non…

Il y a des lectures qui vous emportent,qui vous passionnent et d’autres pas…

Ce doit être votre seul critère et n’écoutez pas, je vous en supplie, les censeurs qui n’engagent qu’eux et parfois des intérêts autres que purement litteraires..

Vive les livres et la lecture!

à trés bientot

 

0

le fléau de Dieu

Posted by nohantvic on 26/03/2017 in Divers |

c’est le premier volume d’une nouvelle série d’Andréa H. Japp qui,hélas!,n’en comporte que deux pour l’instant,le deuxième étant « A l’ombre du diable »…

Nous somme à Paris en 1347 et le fléau de Dieu c’est la peste….

J’ai été scotchée dés les premières pages…

Tout ce que j’aime dans un roman:une héroïne attachante,Gabrielle d’Aurillay;du mystère avec un diptyque qui passe de main en main et dont on ne sait s’il s’agit d’un talisman ou d’une malédiction et Paris,Paris avec ses ruelles puantes,ses boutiquiers,ses auberges,ses clameurs et ses bruits de sabots….

C’est comme si on y était grâce à une écriture très moderne,très vive et ce malgré une foultitude de notes en bas de page, qui peuvent rebuter dans un premier temps, mais qui finissent par devenir une source d’information précieuse…

Si vous avez envie de vous évader,d’oublier un après midi tout ce qui vous entoure,lancez vous,ouvrez « La malédiction de Gabrielle »….

A bientôt et bonnes lectures d’ici là…

Copyright © 2013-2018 1001livres.fr All rights reserved.
This site is using the MultiBusiness Child-Theme, v3.1.4, on top of
the Parent-Theme Desk Mess Mirrored, v2.5, from BuyNowShop.com