0

on dit….

Posted by nohantvic on 10/09/2015 in Divers |

« c’est un chef d’oeuvre… »
« ce livre a changé ma vie ! »
« impossible de ne pas l »avoir lu!! »
« Il faut le lire! »
La foule étant quasi unanime,vous vous inclinez,vous rendez les armes,et vous aussi vous vous attaquez au chef d’oeuvre en question…
Et puis,bizarrement,vous avez honte, mais c’est un fait:le chef d’oeuvre vous tombe des mains,vous n’allez pas plus loin que les cinquante premières pages,un ennui profond vous saisit…
Est ce la longueur des phrases,est ce l’évocation d’un monde disparu qui ne vous intéresse pas…
Allez savoir…
Mais vous ne vous avouez pas vaincue…
C’est un chef d’oeuvre,que diable,donc il faut l’avoir lu, au moins une fois dans sa vie…
Alors,en attendant,tel un charmeur de serpents,vous essayez d’apprivoiser l’animal..
Vous lui tournez autour…
C’est ainsi que j’ai lu « les nouvelles enquêtes de Mr Proust »de Jean Yves Tadié
Car c’est bien de Mr Marcel Proust qu’il s’agit en occurrence
J’ai lu également « une certaine joie essai sur Proust »de Jacqueline Risset et « comment Proust peut changer votre vie » d’Alain de Botton
Et bien d’autres essais ou romans encore evoquant le grand homme
Aujourd’hui j’ai en cours de lecture « Meurtre chez tante Léonie » d’Estelle de Monbrun, un petit polar sans prétention mais le crime est commis à Illiers Combray, dans la maison de tante Léonie,celle la même ou Marcel Proust enfant passait ses vacances,Combray etant le village imaginaire dans « A la recherche.. »!
On trouve dans ce polar des « proustolatres »,le cadavre étant celui de la présidente de la « Proust Association »et le commissaire qui mène l’enquête,visitant la chambre ou Marcel Proust avait dormi enfant, »s’efforçait en vain de réconcilier les fragments éblouis de sa récente lecture de « Du coté de chez Swann » avec la mesquine réalité du lieu où il se trouvait.Quelle déception!Tout était plus petit,la lanterne magique un pauvre objet cabossé,les rideaux défraîchis,le lit coincé dans une alcôve sans charme. »
Vais enfin ,après avoir fini le Monbrun,replonger dans « A la recherche… »et continuer…
Je l’ignore mais ce que je sais,c’est que l’impression éprouvée par le commissaire dans la chambre du petit Marcel n’était pas du tout la mienne dans la chambre d’un autre « monument »de la littérature française,celle de mon Balzac adoré,à Saché, que j’ai eu la joie de visiter de nombreuses fois et ou j’ai été saisie au contraire d’une émotion profonde…
Mais ceci est une autre histoire…
A bientôt et de très bonnes lectures en attendant…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © 2013-2021 1001livres.fr All rights reserved.
This site is using the MultiBusiness Child-Theme, v3.1.4, on top of
the Parent-Theme Desk Mess Mirrored, v2.5, from BuyNowShop.com