1

Ecoutez….ma déception…

Posted by nohantvic on 27/09/2016 in Divers |

« Ecoutez nos défaites »de Laurent Gaudé j’ai toujours détesté le mélange des genres or ici on a à la fois un romantisme à la Levy, de descriptions apocalyptiques un peu de renseignement et de policier à la Musso, bref, le mélange des genres qui n’offre pas aux lecteurs un fil d’Ariane suffisamment solide pour suivre le […]

0

Un tryptique

Posted by nohantvic on 24/09/2016 in Divers |

Lorsque Claude Monet, quelques mois avant sa disparition, confirma à l’Etat le don des Nymphéas, pour qu’ils soient installés à l’Orangerie selon ses indications, il fit ajouter une ultime condition au contrat : l’Etat devait lui acheter un tableau peint soixante ans auparavant, Femmes au jardin, et l’exposer au Louvre. A cette exigence et au […]

0

Un malentendu….. 

Posted by nohantvic on 23/09/2016 in Divers |

Paris est désormais au peuple. Tout chaviré. Aiguisé. Se baignant aux fontaines. La nuit est tombée. De petits groupes marchent sur les barrières. Ce sont des bandes d’ouvriers, de menuisiers, de tailleurs, gens ordinaires, mais aussi des porte-faix, des sans-emplois, des argotiers, sortis tout droit de leur échoppe ou du port au Bled. Et dans […]

@
0

un roman mais pas que…

Posted by nohantvic on 23/09/2016 @ 08:06
in Divers |

difficile,cette rentrée littéraire,sombre,un peu glauque même…
suicides,cannibalisme,folie,meurtres d’enfants..
et pourtant…
en cherchant bien..
ici et là une pépite brille de tous ses feux,et n’attend que d’être découverte..
ainsi « l’indolente »de Françoise Cloarec
Françoise Cloarec ,souvenez vous, l’auteur de Séraphine,la vie rêvée de Séraphine de Senlis
Il est encore question de peinture dans l’Indolente
Qui est Marthe Bonnard ? Toujours jeune, souvent nue, on la voit sur les toiles des plus beaux musées du monde, pourtant elle reste mystérieuse. Elle se dissimule dans la lumière du peintre Pierre Bonnard, avec qui elle partage sa vie entre 1893 et 1942. Durant cette période, le couple voyage beaucoup, au rythme de la santé fragile de Marthe, et noue des amitiés dans le monde de l’art, Monet, Vuillard, Signac, Matisse…
Derrière les couleurs, le peintre du bonheur cache ses fantômes et ceux de sa femme. Ensemble ils n’auront pas d’enfant, mais ils feront une oeuvre.
A la mort de Pierre, veuf depuis cinq ans, leur histoire d’amour déclenchera une affaire judiciaire retentissante, émaillée de divers rebondissements. Car l’orpheline qui se disait être Marthe de Méligny avait une famille et un autre nom.
Je ne vous en dis pas plus,car c’est bien d’un thriller qu’il s’agit,un thriller nerveux,rythmé,un peu comme des coups de pinceau sur une toile et ce grâce à un style parfaitement adapté,phrases courtes,on va à la ligne,on fait des paragraphes,et une toile apparaît, peu à peu ,sous nos yeux, en 324 coups de pinceau..
Un livre et une toile,deux pour un,n’hésitez pas,lisez « L’indolente »
A bientôt pour d’autres pépites de cette rentrée…

Copyright © 2013-2018 1001livres.fr All rights reserved.
This site is using the MultiBusiness Child-Theme, v3.1.4, on top of
the Parent-Theme Desk Mess Mirrored, v2.5, from BuyNowShop.com