0

dommage….

Posted by nohantvic on 14/01/2018 in Divers |

« Comme de longs echos » Elena Piacentini

Partout, les monstres sont chez eux… . Vincent Dussart est sûr de son coup. Ce break imposé par sa femme va prendre fin aujourd’hui. Il n’a rien laissé au hasard. Comme toujours. Confiant, il pénètre dans la maison de son épouse. Le silence l’accueille. Il monte les escaliers. Puis un cri déchire l’espace. Ce hurlement, c’est le sien. Branle-bas de combat à la DIPJ de Lille. Un mari en état de choc, une épouse assassinée et leur bébé de quelques mois, introuvable. Les heures qui suivent cette disparition sont cruciales. Le chef de groupe Lazaret et le capitaine Mathilde Sénéchal le savent. Malgré ses propres fêlures, ou peut-être à cause d’elles, Sénéchal n’est jamais aussi brillante que sous la pression de l’urgence. Son équipe s’attend à tout, surtout au pire. À des milliers de kilomètres, un homme tourne en rond dans son salon. L’écran de son ordinateur affiche les premiers éléments de l’affaire. Ce fait divers vient de réveiller de douloureux échos…

Un début prometteur,qui se confirme jusqu’à la page 211(sur 282),impossible de lâcher le livre….mais à partir de là… »Svetlana Eckert s’est absentée de son corps..urne funéraire déposée au pied de la statue d’Osiris… »

Je me suis absentée également,en esprit,du livre:je n’ai rien compris des 70 dernières pages…….

Énorme déception…

Mais lisez le,peut être pourrez vous m’éclairer…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2013-2018 1001livres.fr All rights reserved.
This site is using the MultiBusiness Child-Theme, v3.1.4, on top of
the Parent-Theme Desk Mess Mirrored, v2.5, from BuyNowShop.com